Air

Là-bas, avec tout cet espace, même les cris de ralliement de l'équipe d'aventuriers sont moins oppressant. Et pendant qu'ils partent à la découverte de l'infini des possibles dans cet endroit là, je flâne dans la grande prairie et dans le sous-bois, je débusque les graines des fleurs pour tenter une colonisation du tout petit jardin, je fais des ovations quand la plus petite - qui ne monte pas encore sur les piles de bois - veut bien faire un son qui pourrait bien ressembler à quelque chose de connu et je prends quelques clichés en souvenir de cette douce journée.





2 commentaires:

  1. J'aime ce billet, gai comme un long week-end!

    RépondreSupprimer
  2. Tin of tea... C'est que c'était un long week-end très gai ;)

    RépondreSupprimer

Je ne peux vous répondre que dans les commentaires ou sur vos blogs... Mais je suis toujours ravie de lire vos petits mots et de découvrir de nouveaux espaces...