Pâques...

Puisque c'était l'heure du rendez-vous chez elle, même si moi j'men fiche un peu du chocolat, et même si cette année il n'y avait pas grand monde au rendez-vous, je suis allée me remplir les yeux et respirer les odeurs de cet endroit. 
Puisque qu'on s'est dit en mars qu'elle serait toujours là c'est certain, que ce n'est pas possible autrement, que je ne suis pas certaine de ne pas trop trembler à l'idée de devoir faire autrement, je suis allée une fois encore empiler les clichés des recoins de cet espace, de cette étendue de souvenirs, de souvenirs de liberté, d'insouciance, de rires, de liens..










2 commentaires:

  1. Qu'est ce qu'elles sont belles ces photos! L'endroit familier joue sa part peut être...

    RépondreSupprimer

Je ne peux vous répondre que dans les commentaires ou sur vos blogs... Mais je suis toujours ravie de lire vos petits mots et de découvrir de nouveaux espaces...