Les chateaux de sable

J'aimerais avoir plus de mémoire ou qu'elle soit plus précise pour réécrire et relire encore et encore certaines des phrases qui ont résonné si fort. 
Mais tant pis. Il reste les rires, les larmes, l'appareil comme un rempart, la perte, les choix, la violence parfois, celle des regards, celles des mots, celle des silences aussi. Il reste les images, le photos sublimes. Il reste la tendresse, la solitude avec laquelle il faut composer parfois. 
Un beau film...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je ne peux vous répondre que dans les commentaires ou sur vos blogs... Mais je suis toujours ravie de lire vos petits mots et de découvrir de nouveaux espaces...