En sommeil

Le mois de septembre m'a lui aussi filé entre les doigts. 
ça semble devenir une mauvaise habitude et cette accumulation de contre-temps ressemble fort à une mauvaise blague. La vie parait s'obstiner à me compliquer la tâche et Joss a visiblement raison. "Les choses sont douées d'une vie secrète et pernicieuses... Le monde des choses est à l'évidence chargé d'une énergie tout entière concentrée pour emmerder l'homme". Je m'en remets aux probabilités. Forcément cela va s'arrêter.
Les premiers sont venus dans le nouvel endroit confortable et joli mais sans plaque devant. Là encore un petit tourbillon est venu me compliquer la tâche du haut de ses même pas trois ans... Je m'en remets aux probabilités. Forcément il y en aura d'autres, et peut-être même que parfois ce sera moins compliqué. 
En attendant, j'ai rangé mon appareil photo, ma machine à coudre, mon ordinateur, mon vélo sans roue avant, mes tickets de cinéma et je dors. Quand mes journées gigognes se terminent enfin, je dors. Je sombre puisqu'il n'y a que là que le tourbillon s'arrête. 
Octobre est là. Peut-être avec lui de nouvelles images, un brin de cousette et pourquoi pas un peu de paix...

2 commentaires:

  1. Octobre et ses feuilles rouges, jaunes, cuivrées...une couverture sur les pieds et lire...

    RépondreSupprimer
  2. Un autre endroit... C'est vrai que c'est beau toutes ces couleurs... Et lire !

    RépondreSupprimer

Je ne peux vous répondre que dans les commentaires ou sur vos blogs... Mais je suis toujours ravie de lire vos petits mots et de découvrir de nouveaux espaces...