Entre nos doigts

L'été est passé. Comme le sable fin et chaud qui glisse entre mes mains, je cherche en vain à ralentir la fin inévitable. Déjà les feuilles tombent au pied du cerisier et la pluie se remet à tomber. Seuls quelques moustiques me rappellent que ce n'est pas encore terminé et je regarde chaque jours les dernières tomates qui s'obstinent à vouloir rougir. 
L'été est passé. Mes mains se sont usées sur le papier à poncer. Enlever la rouille, les marques du temps, l'usure. Choisir de jolies couleurs. Remettre en état pour faire un endroit un peu confortable et accueillir ceux qui voudront bien venir à nous. Fabriquer des rideaux avec les vieux draps de ma grand mère. J'y ai passé du temps pendant cet été, à penser ce nouvel endroit. Ce nouvel espace. 
L'été est passé. Les cousins, les amis sont passés aussi et sont restés un peu, certains plus que les autres, un peu plus que d'habitudes, pour notre plus grand plaisir. Les graines de "trucs comme chez grand mère" sont éparpillées aux quatre coins du jardin, la relève est assurée et bien entendu, nous avons réussi à faire quelques chose de toutes ces bananes !
L'été est passé et comme à la veille de grands changements, j'ai hâte et peur à la fois. Un peu le vertige, un peu le tournis...











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je ne peux vous répondre que dans les commentaires ou sur vos blogs... Mais je suis toujours ravie de lire vos petits mots et de découvrir de nouveaux espaces...