Elle s'y perd

Les jours filent et s’enchaînent. 
Les listes du petit carnet me donnent le vertige. Je trace de jolis traits pour chaque chose enfin accomplie, mais toujours, de ma jolie écriture, j'allongent les listes. Et je m'y perds. Mes sandalettes s'usent et je cours, je vais, je viens, je trie, je range, j'inscris, je consulte, je visite, je loue, je lis et j'approuve, je consens, je paraphe et je signe... Moi qui voudrais me balancer, me prélasser, rêver, écouter, chanter...
Parfois je regarde mes orteils, je tire les fils pour voir jusqu'où ils font remonter les pensées, mais je sens bien qu'il vaut mieux ne pas encore trop s'y attarder.
Alors pour endiguer je couds, je découds, je recouds. Parfois je fais une photo, je caresse l'idée de faire un article, de vous monter... et je renonce. Je me remets à coudre pour ne pas trop perdre le fil.




2 commentaires:

  1. J'aimerais bien voir ce que tu couds... et faisons un concours pour arrêter de soupirer, sinon à nous deux, on va faire revenir les nuages!

    RépondreSupprimer
  2. Cloc... Je crois que nous avons trop soupiré... En tous cas il y a beaucoup trop de nuages par ici!!! Je vais peut-être me décider à vous montrer... Je réfléchis au "comment".

    RépondreSupprimer

Je ne peux vous répondre que dans les commentaires ou sur vos blogs... Mais je suis toujours ravie de lire vos petits mots et de découvrir de nouveaux espaces...