Barrière

Un lundi matin. M. Maçonnerie est arrivé avec son équipe. Ils étaient trois quoi. Ça faisait bien longtemps la "fin" de ce chantier là, longtemps qu'on ne l'avait pas vu chez nous. Il a enduit les murettes. celle de devant et celle du jardin. Il a trouvé que les schtroumpfs avaient bien grandi... et a refait un peu d'enduit parce que l'une avait décidé de monter sur la murette, l'un trouvait rigolo d'y mettre quelques coups d'épée...
Le lendemain ils n'étaient plus que deux. Ils ont fait les murs des dépendances et le petit recoin de maison qu'ils n'avaient pas pu faire à l'époque parce que nous avions installé notre salle de bain de fortune juste là.
On a attendu un peu et on a pu poser la barrière qui attendait depuis des mois dans le garage. Je ne vais pas raconter les mésaventures de la pose de la barrière, hein ! C'est derrière nous tout ça.
Maintenant devant nous il y a le deuxième carré de potager enfin opérationnel, de la menthe, le chèvrefeuille qui après 10 ans de promenades dans des pots divers et variés, de plantation en pleine terre puis re-promenades dans des pots a enfin retrouvé sa place, du jasmin, du thunbergia et du convolvulus. Il y a le hamac pour se prélasser comme dans ma douce enfance sur la plage des Salines...
Des cerises à picorer aussi, mais ça, ça n'a rien à voir avec l'enduit ni avec la barrière !




2 commentaires:

  1. Quand j'aurai une maison tordue, je voudrais bien avoir un chèvrefeuille aussi...

    RépondreSupprimer
  2. Cloc... ça sent si bon... J'espère que tu auras vite une maison tordue alors !

    RépondreSupprimer

Je ne peux vous répondre que dans les commentaires ou sur vos blogs... Mais je suis toujours ravie de lire vos petits mots et de découvrir de nouveaux espaces...