Et ça aussi...

Déjà une semaine et demi. Je suis toujours étonnée de constater combien notre perception du temps qui passe n'est pas stable... Sur mon petit carnet, la longue liste de ce qu'il faudrait faire, de ce que ces quelques semaines de répits devraient me permettre de faire. Je la regarde, cette longue liste. Parfois même je la regarde vraiment... Et puis je me concentre sur l'autre liste, celle que je n'ai pas besoin d'écrire...

* Faire la grasse matinée, la sieste...
* Lire (j'aurai du choisir des livres plus gros pour tenir jusqu'à la fin des vacances...)
* Jouer
* Papillonner dans le jardin (une plantation par ci, une récolte par là...)
* Laisser le soleil brûler ma peau, un peu, juste un peu
* Photographier mes cousins, mes cousines, leurs petits bouts qui grandissent, qui ont déjà tellement changé, les oncles, les tantes, Grand-Mère... Ces instants de partage devenus trop rares...
* Regarder froncer la petite joufflue 
* Regarder l'orage venir et jouer avec les premières grosses gouttes
* Faire des orgies de tomates et de melons

Pour la peinture, le tri des papiers, la mise en vente des trucs inutiles, le rangement de la mezzanine, le voyage à la déchetterie, l'organisation des mercredis sans miss C., les certificats médicaux et autres réjouissances, on verra plus tard...







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je ne peux vous répondre que dans les commentaires ou sur vos blogs... Mais je suis toujours ravie de lire vos petits mots et de découvrir de nouveaux espaces...