Alceste

Arrivée un poil en retard pour ce tête à tête délicieux. Juste au moment de "j'aime pas être raccordé, j'aime bien être indépendant"... Bien entendu c'est bavard, mais le bavardage de Luchini, décidément, je ne m'en lasse pas. Et quand je dis bavard, il est question ici de bavardage virtuose et on se régale a voir ces deux hommes se parler d'eux, s'apprivoiser au rythme des alexandrins de Molière... En filigrane, cet homme terriblement seul, qui coupe son portable quand il ne l'est pas, son effroyable haine, qui ne lâche rien, qui ne veut plus se reproduire, forcément...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je ne peux vous répondre que dans les commentaires ou sur vos blogs... Mais je suis toujours ravie de lire vos petits mots et de découvrir de nouveaux espaces...